H.H.Thyssen-Bornemisza Group Funnel colours

Reedereiflagge der H.H. Thyssen-Bornemisza Gruppe

HISTORIQUE SUISSE-OUTREMER

suisse-outremer-flag-orig-1949                     Suisse-Outremer new flag (Lüssi Flagge)

D-Flagge  I-Flagge Company history english

En 1949, la compagnie « Transports Maritimes Suisse-Outremer SA » (TMSO) fut fondée à Genève. Un navire est acheté : l' « ANUNCIADA » qui battra pavillon suisse. L'armateur déclaré est la banque Pictet & Cie à Genève. L'affrètement du navire sera confié à la compagnie Alpina Transport & Affrètements S.A. à Anvers, une société affiliée à la Compagnie Suisse de Navigation S.A. de Bâle. Le navire transportera jusqu'en 1953 des céréales pour le compte de l'administration fédérale des céréales, reliquat de la guerre 39-45. En été, c'est à dire en l'absence des glaces, le navire faisait toujours deux voyages dans la Baie de Hudson, vers Port Churchill, un port céréalier très important.

En 1952, une nouvelle unité, l' ALLOBROGIA » va être mise en chantier à Flensburg en Allemagne et sera mise en service la même année sous pavillon suisse. L'affrètement du navire sera également confié à la compagnie Alpina. Ce navire est le bateau-soeur du BASILEA, construit sur la même chantier naval, pour le compte de la Compagnie Suisse de Navigation.

En 1953 fut fondée la compagnie « Suisse-Outremer S.A de Gérance et Affrètement Maritime » à Genève, pour assurer la gestion (armement et affrètement) du navire en une seule entité. Le directeur général était monsieur Jean Fornet et le directeur technique monsieur Alfred Lüssi

En 1954, Suisse-Outremer pris le contrôle de gestion du navire « FLORIDA » du propriétaire Mr Bogdan G. Pusich de Suhr, canton d'Argovie. L'équipage était de nationalité allemande.

En avril 1957, Suisse-outremer reprend de la compagnie Suisse-Atlantique la gestion du navire « NYON ». Malheureusement, ce navire s'échoua sur la côte est de l'Ecosse, près de St.Abbs Head. Le contrat de gestion fut annulé suite à ce naufrage.

En 1959, un nouveau navire sera construit, l' ARIANA, cette fois à Emden en Allemagne, et qui battra aussi pavillon suisse. C'est un navire assez luxueux, avec des cabines pour 10 passagers. Il sera affrété par la compagnie allemande Deutschen Afrika Linien car il convient parfaitement au genre de voyages prévus en Afrique occidentale mais aussi orientale.

En 1961, le navire CASTAGNOLA rejoint la flotte de Suisse-Outremer. Ce cargo est construit pour le compte de la « St.Gottard Schiffahrts-AG, Coire. Une société appartenant au baron Hans-Heinrich Thyssen-Bornemisza. Le Castagnola était son premier navire sous pavillon suisse.

Le baron H.H.Thyssen avait, à côté des oeuvres d'art, un faible pour la marine. Déjà avant la guerre ses sociétés possédaient la compagnie Halcyon-Line de Rotterdam dont les navires chargeaient exclusivement du charbon et du minerais de fer. Comme le baron était actionnaire à 25% du chantier naval de Flensburg, il y fit construire 6 navires pour la Halcyon-Line, dont l'un devint un peu plus tard le CASTAGNOLA qui lui fut construit comme cargo polyvalent, avec entre-ponts et mâts de charges sur-dimensionnés. Ce fut le premier navire suisse du baron Thyssen, en 1961. Il habitait à cette époque à Castagnola, au Tessin, et sa maison s'appelait Favorita. Cela explique naturellement le nom de ce navire.

En 1962, construction et livraison de deux bateaux frigorifiques sous pavillon suisse : les CALANCA et CASTANEDA pour la St.Gottard Schiffahrts- AG. Les deux navires navigueront en pool avec la compagnie « Dammers & van der Heide » de Rotterdam. Le chantier naval qui a construit le deux navires appartiennent aussi au groupe Thyssen-Bornemisza.

En 1961, prise en charge de deux navires cargo polyvalents, les « RHIN » et « RHONE ». Ils appartiennent à la compagnie « Socef » à Zürich, une société affiliée à l'armateur « Louis Dreyfus & Cie » de Paris. Le baron Thyssen est actionnaire pour un tiers des navires. Les deux bateaux battront pavillon suisse et navigueront pour la SEAS, une alliance d'affréteurs français sur la ligne côte est de l'Amérique du sud et le nord de l'Europe, surtout Hambourg.

En 1963, vente des trois navires appartenant à la banque Pictet à la compagnie Suisse-Atlantique à Lausanne. Cette même année, le Baron Thyssen reprendra l'entier de la compagnie Suisse-Outremer et transférera la société à Zürich. Le nouveau directeur sera Mr Alfred Lüssi.

1966, vente du avire RHIN

1967, vente du navire RHONE

1966, Construction et livraison du cargo polyvalent « CASSARATE » du chantier naval Warnowerft, Warnemünde, Allemagne de l'est.

En 1967, le bateau-soeur, « CARIBIA » suivra. Les deux navires battront pavillon suisse. Les propriétaires sont des sociétés appartenant au groupe Thyssen.

1969 verra l'arrivée dans la flotte du navire frigorifique complètement automatisé, le FAVORITA. Ce navire fait partie d'une commande de 8 bateaux pour différents armateurs français. Ce sera le premier navire de Suisse-Outremer sous pavillon libérien. Il sera affrété pour 10 ans à la « Compagnie Générale Transatlantique » de Paris.

En 1970, Suisse-Outremer prendra possession du navire frigorifique « CAVALLINO », construit à La Rochelle et battra aussi pavillon libérien. Le navire naviguera dans un pool avec la compagnie « Dammers & van der Heide.

En 1974, le Cavallino sera vendu au Maroc.

En 1975, le Castagnola sera vendu au Pérou.

En 1976, construction et livraison du navire « CERESIO » par le chantier naval « Niteroi » de Rio de Janeiro. Egalement sous pavillon libérien. Ce cargo polyvalent est du type SD14, une série que l'armateur Hamburg-Süd fit construire au Brésil.

En 1977, vente des navires « CALANCA » et « CASTANEDA » à un armateur grec des USA. Anecdote : le « ALBAFRIGO », ex Calanca, fut immobilisé de 1980 à 1985 dans la baie de Panama avec un le vilebrequin du moteur principal cassé !

En 1978, le directeur Mr Alfred Lüssi, après de longues années aux commandes, prend sa retraite. Son successeur sera Mr Rolf Greter. La compagnie change aussi de nom en « Suisse-Outremer Reederei AG ».

Au 1er janvier 1979, Suisse-Outremer reprend le contrôle de la flotte OBO de la compagne « Johannes Fritzen und Sohn » qui fait déjà partie du groupe Thyssen-Bornemisza. Ces navires sont : le « DORADO » de 42'979 tonnes de port en lourd, le « BALBINA » et le « MOZART » de chacun 84'000 tonnes, le « RECIFE » et le « YEMANJA » de chacun 150'000tonnes. Cet agrandissement conséquent de la flotte exigea un déménagement dans des bureaux plus grands à la Winterthurerstrasse à Zürich, ainsi que l'engagement de personnel supplémentaire, aussi bien des techniciens que dans la comptabilité.

1979, le 10 juillet, vente du « DORADO » en Chine.

1980, vente des CASSARATE et CARIBIA à HongKong

En 1980, le yacht « HANSE » du baron Thyssen est repris par la compagnie. Ce sera le commencement d'un nouvelle activité : les grands yachts : par ex. « BLUE CLOUDIII », « BLUE SHADOW », « MARIA ALEXANDRA » et « ANJA YLINA »

Entre 1980 et 1981, construction et livraison de 3 OBO (vraquiers pouvant aussi charger des hydrocarbures) par le chantier « Bremer Vulkan » : « ALEXANDER », « AUGUST THYSSEN » et « KAZONY ». Les trois navires battront pavillon libérien.

Entre 1980 et 1981 deux gros navires frigorifiques seront aussi construits, cette fois par le chantier polonais »Stocznia Gdanska » : le « ALBULA » et le « BERNINA », cette fois sous pavillon suisse. Ils décrocheront un affrètement long terme par l'affréteur « Noboa » en Equateur.

1983, vente de plusieurs navires : les BALBINA, MOZART, RECIFE, YEMANJA, CERESIO et FAVORITA.

Entre 1983 et 1984, armement et affrètement de deux navires frigorifiques italiens, les « PUNTA BIANCA » et « PUNTA VERDE ». Ils appartenaient à la filiale romaine de la compagnie NOBOA d'Equateur. Malheureusement, ils durent cesser leur activités pendant une longue période à cause d'un dispute de garantie avec le fabriquant des moteurs, l'italien FIAT.

En 1984, prise en charge du VLCC (very large crude carrier : très grand pétrolier) « TIBURON » pour un propriétaire allemand, sous pavillon libérien. Le navire était propulsé par une turbine à vapeur. Après seulement 7 jours de navigation, le navire fut touché par une roquette « exocet » irakienne et fut déclaré perdu. Malheureusement, il y eut 8 morts à déplorer : un 2ème ingénieur allemand et 7 membres espagnols de l'équipage machine. La cargaison de 250'000 tonnes de pétrole brut put être pompé en sécurité.

Pendant 10 mois, entre 1984 et 1985, gestion de deux pétroliers sous pavillon libérien, le « HASSAN B » et le « BLUE OCEAN » pour le compte d'une banque genevoise afin d'éponger des dettes hypothécaires.

En 1984 prise en charge du vraquier « FAVORITA » du chantier naval « Astilleros de Bilbao » sous pavillon libérien. Le navire fut revendu après 10 mois d'exploitation.

1985, prise en charge du navire citerne frigorifique « ORANGE BLOSSOM », sous pavillon libérien, du chantier naval « Trosvik » en Norvège. Le propriétaire est la compagnie « Atlantship » de Lausanne, une filiale de « Cutrale », véritable cartel des agrumes au Brésil.

Entre 1985 et 1986, transformation et prise en charge d'un 2ème navire citerne frigorifique « ORANGE STAR » du chantier allemand Bremer Vulkan. Ces deux derniers navires seront engagés pour le transport de concentré d'agrumes entre le Brésil et l'Europe. Dès le 01.08.1987, la gestion des navires sera reprise par la compagnie propriétaire Atlantship à La Tour de Peilz.

1985, vente du yacht HANSE.

Mentionnons encore que Suisse-Outremer s'occupa aussi de gestion de moindre importance, telles que 2 bateau nigériens, les « UDOFE II » et UDOFE IV OKEBHO PALM » entre 1986 et 1988, ainsi que d'un petit pétrolier caboteur du nom de « VICTORY » sous pavillon St.Vincent & the Grenadines, entre 1989 et 1995.

De 1987 à 1993, Suisse-Outremer fut aussi le courtier de Lloyd's pour la Suisse. Cette activité pris fin quand le courtier de la maison, Mr J.Johannsen, pris sa retraite.

En 1987, vente des trois OBOs, « ALEXANDER » , « AUGUST THYSSEN » et « KASZONY » à un acheteur norvégien. Cette vente, suite à un marché se dégradant dans ce secteur.

L'armement Suisse-Outremer, ainsi que les navires « CASTAGNOLA », « CALANCA », « CASTANEDA », « FAVORITA », « ALBULA » et « BERNINA » étaient la propriété personnelle du baron Thyssen, au contraire des navires OBO qui appartenaient au groupe Thyssen-Bornemisza.

En 1988, lorsque le baron Thyssen se retira définitivement de la vie active, les deux bateaux frigorifiques « ALBULA » et « BERNINA » furent vendus à un armateur grec.

Suite au retrait du baron Thyssen, les actions de Suisse-Outremer furent vendues et des changements de management s'imposèrent. Le directeur d'alors, Mr R.Greter se retira et le nouveau directeur Mr Paul Preisig repris les rennes. Il amenait avec lui 3 bateaux du type chaland/maritime, donc capable de naviguer sur les eaux intérieures ainsi qu'en mer, en cabotage près des côtes bien entendu, les « SEA RHINE », « SIX MADUN » et « LAI DA TOMA »

1990, prise en charge du cargo polyvalent « MARTIN P » sous pavillon suisse pour toutes sortes de voyages dit aléatoires. En décembre 1999, dans le port d'Istanbul, le navire rompit ses amarres dans l'ouragan Lothar, dériva sur un haut-fond et se brisa en deux. L'équipage est sain et sauf mais le navire bon pour la casse car irréparable.

L'armement avait déjà avant cet accident cessé d'opérer. Les derniers navires furent pris en gestion pas l'armateur ABCmaritime AG de Nyon.

J. J.-SwissShips 30.10.2002  / FG 12-2015

Back